Des images pour parler

D’un outil personnel à une expérimentation, j’ai crée ce jeu de photolangage.

Dans ma boîte à outils des pratiques collaboratives, il y a des outils très basiques indispensables ou quasiment (des marqueurs ou des post-its par exemple) et ceux qui ne sont pas objectivement indispensable mais deviennent des favoris dont on n’a pas envie de se passer.

Il y a par exemple mon « photolangage » : un jeu d’images utilisées comme support à l’expression, grâce aux métaphores qu’elles offrent. J’adore cet outil, qui m’épate encore à chaque utilisation par ce qu’il permet d’exprimer, la façon dont il aide à élaborer la pensée.

Beaucoup de facilitateur.trices utilisent souvent soit des dessins (souvent des jeux Dixit) soit des photos plus ou moins libres de droits (et en tout cas trouvées sur l’internet). On trouve aussi des jeux spécialisés, notamment les « Points of You » (vraiment pas mal) mais tout ceux que j’ai trouvés étaient assez chers à mon goût, avec souvent pas assez d’images.

Et puis les photos n’étaient pas de moi et la photo c’est un de mes territoires d’expression (j’avoue qu’il est un peu en sourdine par les temps qui courent mais la vie est ainsi faite et ça reviendra).

Bref, un jour j’ai eu envie de me constituer un jeu. Je suis parti d’un fichier à base d’images sous licence Creative Commons, plutôt pas mal, que j’imprimais sur du papier standard. Petit à petit j’y ai ajouté des photos que j’avais faites et puis j’ai remplacé les sorties papier par des tirages photo. Ce fût le premier prototype formel de mon jeu.

Après une année d’utilisation (je crois que la première était à Museomix 2017 au Palais de la Découverte) j’étais capable d’en dire un peu plus sur ce jeu. Les photos « marchent » bien, le champ des métaphores possibles est très vaste, le format tirage photo marche bien aussi. J’ai aussi pu faire le constat que 130 images c’était trop, que c’était trop : trop de choix tue le choix. Et puis le timing c’est l’éternel souci des facilitateurs !

J’ai aussi eu envie d’un format un peu plus petit et… de quelque chose de plus pro.
Enfin, j’ai eu envie de rendre ce jeu accessible à d’autres, en le vendant peut-être un jour. Ce dernier point impliquait pour moi de ne plus avoir que des photos dont je suis l’auteur (alors que j’avais utilisé uniquement des images dont les licences me permettraient justement un usage commercial, va comprendre).

Fort de ces expériences et constats, j’ai produit un prototype de ce jeu (une v2 donc), imprimé sur des cartes de type tarot, grand format (9.5x15cm), c’est à dire des cartes cartonnées, texturées lin.
Le jeu comprend 72 images et offre ainsi encore un assez large éventail de métaphores, des types d’images variés.

Avant de me lancer dans la production d’une v3, je voudrais montrer cette version, avoir des feedbacks, faire des ajustement. Les premiers retours sont très chouettes et encourageant, je sais dors-et-déjà que je vais faire imprimer cette v3. J’ai envie de plus de feedbacks.

Si vous avez envie de voir « en vrai », plus en détail, de toucher, pour me dire ce que vous en pensez, et pourquoi pas de m’emprunter ce prototype pour le tester dans un atelier, faites-moi signe. La contrainte c’est que vous soyez sur Paris ou proche le temps d’un café !

0 comments on “Des images pour parlerAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *