Où il est question de l’auteur

J’ai reçu la lumière il y a bien longtemps, sous la forme d’un Apple IIe, sur lequel j’ai appris la programmation (en fait j’avais appris à programmer sur du papier en 6eme). C’est là que tout a commencé.

Ma découverte de la télématique, et des communautés en ligne date de 1989, de mémoire, lorsque j’ai découvert les micro-serveur minitel RTC. D’abord en devant membre de plusieurs de ces communautés en ligne (qu’on ne nommait pas du tout ainsi alors) puis en ouvrant mon propre serveur, dont j’avais entièrement codé le logiciel en GFA Basic sur mon Atari. A l’époque mon disque dur pouvait stocker 40Mo de données et j’étais convaincu de ne jamais pouvoir le remplir.

En 1991-92, le bouchon a été poussé un peu plus loin lorsque mes copains Arnold et Guillaume m’ont ouvert les portes d’un PC 386 sous Linux sur lequel j’ai pu constater que le réseau allait un peu plus loin en accédant à des newsgroups (Usenet) et au mail. Pas de navigateur, pas d’images. Des forums, du mail, des mots barbares comme feed UUCP, des modems, pas de « fournisseur d’accès » mais des opérateurs associatifs (FRMUG, puis FDN).

J’ai bricolé une passerelle UUCP sur mon Atari, codé un client de mail dans mon serveur, que j’utilisais donc depuis un minitel.

Quelque part dans ces tuyaux, il était possible de partager avec des inconnus partout dans le monde, de trouver des informations, sans bouger de chez soi. Un grand coup de vent dans la tête pour l’époque, et pour un gars juste sorti de l’adolescence.

Les virus du réseau, des données et du hack ne m’ont jamais quitté depuis lors.

Depuis le début de ma vie professionnelle j’ai été webmaster, développeur web, chef de projet technique, directeur technique, directeur d’une agence web, et aujourd’hui consultant. J’ai travaillé dans le public (pour les services du Premier ministre) et le privé (notamment pour le public), en agence (comme on dit chez l’annonceur) et chez l’annonceur (comme on dit en agence).
J’ai vécu un plan social, créé deux entreprises, eu des salariés, mis en ligne des dizaines de sites, répondu à des tas d’appels d’offres publics et privés et en ai également rédigé quelques-un.

Mais il fait quoi, maintenant ?

Je suis consultant pour un cabinet parisien où j’interviens dans la mise en œuvre de pratiques collaboratives (intelligence collective) que ce soit dans la conception de ces démarches ou dans la facilitation d’ateliers, dans le cadre des missions du cabinet qui m’emploie ou à l’interne (au bénéfice de nos équipes). J’interviens aussi sur des missions plus classiques de transformation numérique, consultant en AMOA sur des projets SI ou web, de l’organisation (autour des mêmes domaines), des problématiques liées à la protection des données personnelles (RGPD nous voilà).

J’ai suivi le D.U. Intelligence Collective de l’Université de Cergy Pontoise (obtenu en 2018, mention Bien). Je suis depuis février 2019 le Certificat de Spécialisation Design collaboratif du CNAM (ex. D.U. Codesign), conçu et conduit par l’équipe de Co-Design It!.
Je suis par ailleurs facilitateur certifié à la méthode LEGO® Serious Play® depuis février 2019, formé par Robert Rasmussen.

J’ai toujours été curieux, guidé par l’envie d’apprendre comment marchent les choses, d’apprendre (à faire) de nouvelles choses. Hacker d’objets, de principes, et surtout de ce qui est le plus rigide et le moins logique. Un peu punk dans ma tête, mais assez sage de l’extérieur. Ce qui me meut ce sont les gens, les accompagner, leur faire découvrir des chemins, leurs talents, du plaisir.

Si vous aimez au choix :

  • collaborer, tester, apprendre, prototyper, questionner, programmer, les bidules électroniques, les données, les bases de données, assembler tout ça pour jouer ou dans un but très sérieux ;
  • méditer, cuisiner ou sauter par plaisir d’un avion, l’hypnose ;

il se peut que ce non-blog vous intéresse. Ou pas. Il n’y a ni ligne éditoriale ni produit à vendre.

Marc Savard.

0 comments on “Où il est question de l’auteurAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *