Contre la tyrannie de la moyenne

A lire, cet article intéressant de Capital décrit le (début de) changement de regard des entreprises pour les individus un peu différents. Les parcours, ou profils, atypiques :

Les gentils clones – dociles et adaptables – ont longtemps été les favoris des entreprises. Mais celles-ci prennent conscience que ce modèle est dépassé et revoient leurs standards de recrutement pour faire place à des individus à l’anticonformisme affiché et aux aptitudes un peu folles.

Le mot qui vient est « enfin ».

Je ricane depuis des années quand je compare d’un côté les organisations super structurées, leur hyper conformisme RH et process millimétrés, et d’autre part leurs discours expliquant que désormais on va « penser hors de la boîte ».

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai été effaré par les offres d’emploi, cadrées, standardisées. En dehors du côté mouton à 5 pattes qu’elles décrivent souvent, je me suis toujours trouvé incapable de me projeter dans ces cadres. Comme je le répète depuis des années : je n’ai pas la forme des boîtes. Il est bien temps que les entreprises changent leur regard et leur attitude pour que ceux qui n’ont pas la forme des boîtes trouvent une place et puissent donner le meilleur d’eux-mêmes !

Capital : Rebelle et parcours hors norme : ces profils atypiques séduisent les entreprises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *